La revanche des matheux – Partie 1

Aujourd’hui sortait le biopic sur Stephen Hawking, la semaine prochaine celui sur Alan Turing ! Autant vous dire que les matheux ont la côte en ce moment : Le Geek est Chic !  Et ces deux films sont en route pour les Oscars avec des performances d’acteurs incroyable !

Aujourd’hui on va se pencher sur

« Une merveilleuse histoire du temps »

461500.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

L’histoire de Stephen Hawking, de sa recherche sur les trous noirs, sa maladie et sa furieuse envie de combattre ce qui lui manque le plus : le temps. 1963, en Angleterre. Stephen, brillant étudiant en Cosmologie à l’Université de Cambridge, entend bien donner une réponse simple et efficace au mystère de la création de l’univers. De nouveaux horizons s’ouvrent quand il tombe amoureux d’une étudiante en lettres, Jane Wilde. Mais le jeune homme, alors dans la fleur de l’âge, se heurte à un diagnostic implacable : une dystrophie neuromusculaire va s’attaquer à ses membres, sa motricité, et son élocution, et finira par le tuer en l’espace de deux ans.

On connait tous – du moins de nom – Stephen Hawking, mais j’ai découvert la un film incroyable sur l’espoir, le combat d’un homme contre lui même, mais surtout la force que l’amour peut insuffler. On lui avait donné 2 ans à vivre, aujourd’hui il a 72 ans, 3 enfants et plusieurs petits enfants. Alors certes il n’as sûrement pas eu la plus facile des vies et c’est ce que nous montre ce film : son combat contre le temps. Mais c’est surtout l’histoire d’amour entre Hawking et sa femme, comme un jeune scientifique athée et une jeune croyante ont traversé toutes les épreuves. Les découvertes du scientifique tandis que peu à peu son corps commençait à le lâcher. Le sacrifice de sa femme pour suivre et pousser son mari toujours plus haut. Les crises que n’importe quels couples lambdas peuvent traverser : le burning out de jeune mère dépassée, l’adultère. L’histoire ne juge jamais leur relation, bien au contraire.

Certes l’histoire est un peu romancée et sûrement enjolivée mais ne vire jamais dans le mélo ou l’appitoiement. Le message tient en une seule phrase qu’Hawking prononce virtuellement dans le film : « Tant qu’il y a de la vie, il y a de l’espoir ».

La performance des acteurs, ajouté à ça une bande son incroyable font de ce film un sérieux prétendant aux statuettes hollywoodiennes dorées… Eddie Redmayne livre une performance incroyablement juste et crève littéralement l’écran. Sa partenaire Félicity Jones n’est pas en reste avec une interprétation poignante. On a également d’avoir un caméo surprenant dans ce film… Je vous laisse découvrir…

238993.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxxeddie-redmayne-felicity-jones

 

 

Publicités

2 réflexions sur “La revanche des matheux – Partie 1

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s